Social Tw. Fb.
Musique

Dès le Mercredi

25 Janvier au 5 Février 2023
25 Janvier 2023
-
5 Février 2023

Parsifal, de Wagner, un opéra dirigé par Jonathan Nott à découvrir du 25 janvier au 5 février 2023 au Grand Théâtre de Genève.

Il y a quelque chose de pourri au royaume des chevaliers!

Leur roi, Amfortas, a été blessé par leur ennemi juré Klingsor. Il a perdu la «Sainte Lance» aux mains de leur adversaire. Amfortas est écrasé par la douleur et la honte, avec une plaie qui ne veut pas se fermer. La communauté des chevaliers du Graal ne sait que penser ou faire.

Selon une prophétie, la seule chose qui viendrait en aide au roi serait la compassion d’un «innocent au cœur pur» qui pourrait ramener la Sainte Lance au château du Graal. C’est dans ce monde malade que le jeune Parsifal fait son entrée. Appréhendé par les chevaliers du Graal, ceux-ci découvrent en lui le «candide fol» recherché. Parsifal traverse alors les épreuves et les tentations, auxquelles il résiste bien sûr. Il parvient même à reconquérir la Sainte Lance des mains de Klingsor.

La blessure ne peut être fermée que par la lance qui l’a faite. Amfortas peut maintenant mourir et Parsifal, salut des chevaliers, peut prendre sa place et devenir roi.

Wagner oppose la guilde des hommes à une femme: Kundry. Elle est décrite comme une «femelle sauvage» et méprisée ou secrètement aimée par les chevaliers: Kundry ne peut échapper à l’oppression de la société masculine qu’en la séduisant. Après Amfortas et Klingsor, elle tentera à son tour de séduire Parsifal qui, lui, repoussera ses avances. De cette résistance première se développera entre Kundry et Parsifal une proximité purifiée, au-delà de la séduction corruptrice.

Le metteur en scène Michael Thalheimer trouve la situation précaire de la communauté du Graal ni désespérée, ni digne d’espoir mais l’œuvre porte en elle tous les signes de la déchéance. Avec son style à la fois expressif et minimaliste, Thalheimer interprète ce «festival scénique sacré», comme les adieux au monde: le monde fait ses adieux à la confrérie du Graal, les chevaliers du Graal font leurs adieux à leur vie et à leur œuvre dans ce monde. La communauté est marquée par ce retour sur leur existence passée et leur époque, porteuses d’une condition commune: la « blessure ».

Parsifal reprend un flambeau qui n’est plus que la pâle lueur de la brillance d’autrefois. Wagner conçut Parsifal pour la fosse d’orchestre recouverte de la salle du Festspielhaus de Bayreuth, ce qui produisit alors un mélange sonore remarquable entre la scène et la fosse.

À Genève, avec Jonathan Nott à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande dans la fosse non couverte, nous entendrons enfin toutes les nuances de dynamisme qui révèleront la matière de ce chef-d’œuvre. Aux côtés de Tanja Ariane Baumgartner, de retour en Kundry après son impressionnante Clytemnestre, la jeune basse allemande Tareq Nazmi en Gurnemanz et Daniel Johansson en Parsifal, lui aussi encore vif dans la mémoire du public genevois avec son Pierre Bezoukhov dans Guerre et Paix, ainsi que quelques-unes des voix wagnériennes les meilleures du moment se joindront à ce voyage spirituel.


En relation avec le spectacle: La Plage 

Brunch, le 15 janvier, dès 11h. Huit dimanches par saison, huit occasions de bruncher en musique avec une formule Gargantua du dimanche. Au Foyer du Grand Théâtre, uniquement sur réservation.

Apéropéra, le 19 janvier. Venez siroter votre vermouth ou spritz en compagnie de drôles de personnages. L’occasion de (re)découvrir un·e composit·eur·rice, une œuvre, une thématique dans un format riche en anecdotes d’hier et surtout d’aujourd’hui. L’occasion en plus d’entendre un·e soliste ou l’autre, dans un répertoire cousin de la production!

Atelier public, le 21 janvier. Rejoignez le samedi matin un atelier artistique en relation avec la thématique de la productin à venir. Chant, danse, théâtre, écriture, arts plastique, laissez-vous surprendre! 

Éclairage, le 24 janvier, 18h30 au Théâtre de l'Espérance. Les opéras et les créations chorégraphiques de la saison 2021-2022 font l’objet d’une conférence très complète sur l’œuvre, son livret, son contexte et sa musique.

En coulisse, le 5 février, 15 minutes après le spectacle (durée, 20 min.). N’avez-vous jamais rêvé de guigner de l’autre côté du rideau juste après le spectacle? De voir comment tout l’appareil fonctionne? De passer subrepticement en coulisse et voir les femmes et les hommes de l’ombre s’affairer à remettre la scène en état? Et qui sait, croiser une ou un artiste de la représentation que vous venez de vivre?

Intropéra, 45 minutes avant chaque représentation une petite présentation qui apporte les clés de l’œuvre et guide à l’intérieur des mondes merveilleux, apocalyptiques, critiques ou hyperréalistes créés par les équipes artistiques pour chaque production.  Dans le foyer du GTG ou du lieu de représentation

Informations, réservations:
https://www.gtg.ch/la-plage/la-plage-22-23/

Jonathan Nott, direction - Michael Thalheimer, mise en scène
Avec Daniel Johansson, Christopher Maltman, Tareq Nazmi, Ariane Baumgartner, Martin Gantner, Justin Hopkins, ... - Choeur du Grand Théâtre de Genève - Orchestre de la Suisse Romande

Video

Pour s’y rendre

+ -
+ -

Découvrez aussi...

leprogramme.ch vous propose une sélection d’événements à découvrir. Vous pouvez utiliser la recherche avancée pour visualiser plus d’événements.