Pixvae
Château Rouge, Annemasse - France
Le 26 mai 2018 à 23:59
Pixvae c’est la joie communicative des chants et des rythmes afro-colombiens qui confinent à la transe, portée par les soubresauts et l’énergie du jazz et du rock européen. Pixvae incarne ainsi une alchimie insoupçonnée entre le jazzcore et le currulao: un répertoire qui secoue la perception, bouleverse les entrailles et éveille l’imaginaire. La puissance électrique accompagne et sublime des chants porteurs de transe, invitant à un "pensons ailleurs".
Pixvae
Alice Roosevelt
Le Chat noir, Carouge
Le 30 mai 2018 à 21:00
Quelque part entre les brumes londoniennes zébrées de bleu électrique et la clarté aveuglante des atmosphères maliennes. Quelque part entre le spleen nocturne des villes et les cieux sans limites des déserts, Alice Roosevelt trace sa propre route. À la surface des choses demeure la voix profonde, spectrale, qui traverse le béton sale des banlieues tristes et prend son essor, portée par un groupe qui maîtrise les alternances.
Alice Roosevelt
Le rêve de Vladimir
Dominique Ziegler
Théâtre de Carouge, Carouge
Jusqu'au 27 mai 2018
À l’occasion du centenaire de la révolution russe, cette pièce explore, à travers la vie d’un homme, Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, le bouleversement majeur du XXe siècle, mais aussi et surtout la notion d’utopie politique, ses dérives et ses échecs. Ce spectacle propose une grande fresque romanesque pour instruire et réfléchir sur le passé, le présent et le futur, dans le but de nous interroger sur la notion de pouvoir et d’utopie politique.
Le rêve de Vladimir
Planètes imaginaires
Geneva Camerata
Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève
Le 22 mai 2018 à 20:00
Planètes imaginaires, un concert du Geneva Camerata qui sera accompagné pour l'occasion par le baryton Thomas Hampson et le flûtiste Roy Amotz sous la direction de David Greilsammer au Bâtiment des Forces Motrice (BFM) à Genève le 22 mai 2018. Au programme: Charpentier, Mahler, Mozart, Porter…
Planètes imaginaires
M. Jules, l’épopée stellaire
Théâtre des Marionnettes, Genève
Jusqu'au 27 mai 2018
Jules a eu le malheur de naître en 1961, l’année de l’édification du Mur de Berlin. Le colosse en béton armé scinde brusquement en deux la maison parentale, séparant Jules à jamais de sa mère. Depuis, la vie de Jules n’est qu’une suite de catastrophes, surtout en amour. Au gré d’épisodes sentimentaux plus saugrenus les uns que les autres, Jules traverse une fin de XXe siècle tumultueuse et hilarante, où se côtoient kikis et coucous, agents de la CIA et du KGB et cosmonautes fantômes.
M. Jules, l’épopée stellaire
Festival Friction(s) 2018